Ca Se Visite

 

Suivez-le-Guide dans l'émission "Ca Se Visite", comme si vous y étiez... La Rédaction vous propose de visiter dans cette émission un musée, une galerie ou un haut lieu touristique de la Côte d'Azur et plus particulièrement de la Ville de Nice ou de la Métropole Nice Côte d'Azur. La caméra d'Azur TV suit le maître des lieux qui se prête au jeu du conférencier et vous propose une visite guidée privée. Une bonne occasion de découvrir les richesses de la Côte d'Azur et de vous donner des idées de sortie. 

Replay

    CA SE VISITE
LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche
 19h45     
07h40
09h20
12h20
13h35
17h20
23h45
02h10
06h45
08h15
11h15
15h55
18h05
21h15
08h55
11h50
16h15
22h00
09h20
12h05
17h05
21h30
00h50
14h00
03h00
14h25
21h15
       

en alternance avec le magazine des villages "Découvertes".

 

Les replay de "Ca Se Visite"

Ca Se Visite: Exposition "Nice à l'école de l'histoire...

Magazine culturel de la rédaction d'Azur TV.

L’exposition propose d’explorer les moments de son histoire où Nice a été au rendez-vous de l’histoire du monde. C’est ainsi, qu’au l d’une vaste chronologie allant de « l’invention du feu » sur le site de Terra Amata, il y a 400 000 ans, à « l’invention du tourisme », au milieu du XVIIIe siècle, en passant par la conquête romaine, les « invasions barbares » ou encore le « Congrès de Nice » de 1538, une galerie du temps propose aux visiteurs un parcours surprenant dans l’histoire de Nice et de son territoire. Commissaire : Jean-Jacques Aillagon, assisté d’Aymeric Jeudy : plus de 200 œuvres à découvrir .

Visite avec Aymeric Jeudy .

  • Ca Se Visite: Exposition "A Propos de Nice" 1947-1977 au MAMAC

    Magazine culturel de la rédaction d'Azur TV.

    Le MAMAC propose une traversée spéculative du phénomène d’émulation qui s’est manifesté à Nice sur près de trois décennies, à partir de 1947 - date de naissance symbolique de « l’École de Nice ». Au-delà des récits chronologiques, l’exposition déploie une constellation de gestes et pratiques apparus sur ce territoire et met en lumière des lieux ou événements phares qui ont jalonné cette aventure artistique. L’exposition s’accompagne de projets pédagogiques.En 2017, le MAMAC revient sur ce phénomène de cristallisation engendré par des personnalités charismatiques qui ont tracé une « diagonale du fou » entre Nice et les grandes capitales artistiques internationales. C’est ainsi, dans cette révolution de gestes inventés, dans cette insurrection de la pensée et de la forme orchestrée par les artistes, cette insolence des attitudes, leur fascination pour les mythologies, que se dessine le parcours proposé. Audelà des récits, par dates, mouvements ou personnalités, l’exposition se construit sur 2 400 m² autour d’une constellation de pratiques connectant ces acteurs par autant d’approches transversales. L’exposition met également en lumière des lieux emblématiques ou des événements phares qui ont jalonné cette aventure artistique. Visite avec Hélène Guenin .

  • Ca Se Visite: Exposition William Klein

    Magazine culturel de la rédaction d'Azur TV.

    Pour cette exposition, conçue spécifiquement pour l’espace du Musée de la Photographie Charles Nègre, trois thèmes ont été retenus .Nice, et particulièrement le Carnaval et les batailles de fleurs, une série en couleurs, rarement montrée, réalisée en 1984 lors du centenaire de cette fête emblématique de notre cité .  Moscou, un livre édité en 1964 (images prises entre 1959 et 1961) dresse un portrait de cette ville et de sa population. « J’avais l'intention de faire un livre sur Moscou, dit-il, et je pensais qu'en tant qu'Américain en pleine guerre froide, j'aurais des problèmes. J'avais tort, je n'ai jamais eu de problème. Les gens n'avaient pas l'habitude de voir quelqu'un avec un appareil photo se baladant parmi eux. » Et le résultat, ce sont ces images d’un monde révolu où la lumière s’insinue brièvement pour souligner les traits séduisants d’un visage entraperçu dans les couloirs d’une gare ou sous les frondaisons d’un parc .  Tokyo 1961, dont les photos furent publiées en 1964. Des images qui sont le reflet de la rencontre de l’artiste avec le désordre urbain, ou la violence des avant-gardes artistiques. Entre tirages noir et blanc grands formats et contacts peints, cette série témoigne de la vision percutante du photographe et de son génie qui l’ont fait reconnaitre comme l’une des figures les plus emblématiques de la scène artistique internationale .Exposition du 16 juin au  02 Octobre .Visite avec Marie -France Bouhours .